Enseignement

Les MOOCs de l'Université de Liège : les ingrédients d’une success story



L’Université de Liège (ULiège) a franchi une étape remarquable en rassemblant plus de 500 000 apprenants, dont environ 6000 étudiants ULiège, au sein de ses 30 MOOCs. Mais quelles sont les clés de ce succès ? 

1. La diversité des thématiques et des publics 

Les MOOCs ULiège proposent une grande variété de thématiques, qui couvrent à la fois les champs des sciences humaines, des sciences et techniques et des sciences de la santé. La liste des sujets est longue et les publics sont diversifiés ; les MOOCs ULiège touchent à la fois les étudiants de l'enseignement secondaire ou au début de leur cursus universitaire grâce aux MOOCs socles en droit, en chimie, en physique et bientôt en biologie, mais aussi les professionnels en activité et des étudiants en cours de spécialisation comme dans le cas des MOOCs dédiés à la Simulation médicale, aux Techniques d'irrigation ou à la Chimie verte. Le grand public n'est pas oublié ! Par exemple, les amateurs d'histoire(s) (dans les deux sens du terme) trouveront leur bonheur en découvrant “Il était une fois la littérature jeunesse” ou “HistoireS de Belgique”, ceux qui veulent prendre soin de leur santé ne manqueront pas le MOOC "Agir pour sa santé" et les curieux du fonctionnement du climat comprendront le mécanisme de son réchauffement en suivant “Tout comprendre sur le climat et son réchauffement”. Dernièrement, cette vaste collection s’est encore agrandie avec 4 nouveautés : les hiéroglyphes égyptiens, l'éducation à la citoyenneté mondiale, le droit romain et l'éthique médicale. Enfin, les projets ne manquent pas, avec dans les cartons des MOOCs dédiés à l’évolution des végétaux, la Chine contemporaine ou encore la gestion du stress chez les soignants. 

 

2. Des vidéos de qualité, de l’innovation et un encadrement techno-pédagogique 

Les vidéos sur fond vert permettent un enrichissement important des contenus tournés grâce à l’incrustation d’images, de photos, de vidéos, de graphiques ou encore de mots-clés. Cependant, le panel de typologies de vidéos pédagogiques imaginées ces dix dernières années élargit le champ des possibles ; les interviews d’experts, l’utilisation du lightboard, les micro-trottoirs ou encore les captations dans des environnements spécifiques en lien avec le sujet stimulent l’engagement et offrent une dimension supplémentaire d’authenticité à l’apprentissage. Le teaser de chaque MOOC n’est pas en reste et fait l’objet d’une attention toute particulière. Nous en sommes actuellement à un total de 1500 productions vidéo ! 

Si nos MOOCs sont de véritables pépites, c’est aussi grâce à la méthode qui porte le même nom. La méthode P.E.P.I.T.E, suivie par les techno-pédagogues disciplinaires en charge de l’encadrement des projets, guide la conception des MOOCs au travers de 6 étapes cruciales garantissant, d’une part, la transposition numérique du savoir de niveau universitaire et, d’autre part, leur qualité tant scientifique que pédagogique. Les scénarisations pédagogiques font la part belle à des outils innovants là où ils sont pertinents pour améliorer l'apprentissage, parmi lesquels un microscope virtuel, une simulation parlementaire ou encore une modélisation 3D en réalité augmentée. 

3. Des expertises variées et à visées internationales

L’union fait la force ! C’est là une devise qui décrit bien la plus-value de l’élargissement de l’équipe pédagogique aux experts, internes ou externes, amenés à intervenir sur des points de matières dans le cours. Ils sont nombreux et, outre un point de vue complémentaire, ils donnent au MOOC une dimension scientifique supplémentaire. Parmi ceux-ci, citons Jean-Pascal van Ypersele de Strihou, Valérie Masson-Delmotte, Pascal Vernus, Steven Laureys, Christelle Dabos, Damien Ernst, Jean-Pierre Arrou-Vignov, Bruno De Wever ou encore François Gemenne. Outre la possibilité d’apprendre avec différents intervenants, les MOOCs offrent également aux apprenants la possibilité de voyager virtuellement dans différents lieux : au Louvre, au musée Egizio de Turin, au musée royal de Bruxelles, sur le site archéologique de Grand dans les Vosges, au musée de Tervuren, au parlement wallon, à Prague et prochainement au Jungfrau Joch dans les Alpes suisses, sans oublier sur la foire de Liège !

moocs-uliege-2023

Partagez cette news